Puisqu’il faut des hommes

Un village comme un autre en 1961, pendant la guerre d’Algérie. 5 jeunes hommes sont partis combattre, 3 sont morts. Joseph revient, sain et sauf. Il était dans les bureaux, planqué ou lâche aux yeux des habitants. Michel, lui, sera accueilli avec les honneurs pour ses actes de bravoure. Mais la vérité finira par éclater, celle de la guerre, celle des choix que fait un homme pour préserver les siens. Récit dramatique aux dessins semi-réalistes, une histoire d’hommes et de vérités cachées.

Philippe Pelaez et Victor Pinel / Grand Angle / 15,90 €

Chronique proposée par le Banc dessiné à Bayonne