Le Jaizkibel, entre ciel et mer

Que l’on choisisse de suivre sa douce ligne de crête ou d’arpenter le sentier du littoral au bord de l’océan, le Jaizkibel coche toute les cases d’une randonnée réussie en famille.

Sa silhouette plongeant dans l’océan atlantique est reconnaissable entre toutes. Montagne la plus occidentale des Pyrénées, marquant aussi la frontière entre le Labourd et la province de Gipuzkoa en Espagne, le Jaizkibel est un formidable terrain d’aventures pour petits et grands.
Pour une première expérience en hauteur, direction la ligne de crête au vert éclatant.
Et bonne nouvelle, il n’est pas nécessaire d’emprunter l’exigeant point de départ depuis le sanctuaire de Guadalupe, dont la pente courte mais raide est réservée aux bons grimpeurs. En famille, on poursuivra en voiture la route en direction de Pasaia jusqu’à atteindre un belvédère agrémenté d’un parking. Après avoir profité du panorama sur la vallée d’Irun et les sommets pyrénéens, on peut choisir de marcher vers le nord, en suivant le chemin sillonant les crêtes douces ou brebis, pottoks et vaches broutent l’herbe tendre, avec l’océan pour horizon. Une balade de 45 minutes vous mènera à un sublime point de vue s’étendant de la baie de Txigundi jusqu’aux plages landaises. A moins de faire cap au sud ? la montée jusqu’au point culminant du Jaizkibel (543 mètres) offre aux randonneurs une fabuleuse perspective de la côte du Gipuzkoa et quelques premières sensations de randonnée aux plus jeunes.
La vue de l’océan vous donne envie de vous en approcher ?
Optez alors pour une autre randonnée, celle ci à flanc du Jaizkibel.
Au départ du Cap Figuier (Cabo Higuer), le chemin côtier serpente au plus près des vagues. Bien sur, il n’est pas nécessaire de parcourir les 14 kilomètres du sentier jusqu’à Pasaia. On peut emprunter le chemin sur une partie pour profiter pleinement du contraste saisissant entre le vert luxuriant de la végétation, les roches teintées d’ocre de la montagne et le bleu de l’océan qui, de crique en crique prend des reflets turquoises. Le sentier est accessible dès 4-5 ans, à condition de bien assurer son enfant sur certains passages plus étroits. Sensations garanties !

A faire autour
Douceur de vivre à Fontarrabie
On ne présente plus Fontarrabie. Dominé par le Jaizkibel, faisant face à Hendaye, Hondarribia est l’un des plus beaux villages de Gipuzkoa. L’ambiance animée du quartier de la Marine, avec ses maisons de pêcheurs aux balcons colorés et fleuris, ses nombreux bars à tapas et restaurants, est incontournable. Tout comme le village médiéval, abrité derrière les remparts fortifiés. On se plait à arpenter les ruelles pavées à la découverte des belles demeures des XVIIème et XVIIIème siècle, de l’église Santa María de la Asunción et du Château de Charles Quint, forteresse du Xème siècle reconvertie aujourd’hui en hôtel, avant de faire une pause en terrasse. Incoutornable !

Pasaia Donibane, un écrin sur l’océan
A l’autre extrémité du Jaizkibel, le village de Pasaia Donibane est à ne rater sous aucun prétexte. Entre montagne et océan, ce village de pêcheurs s’étire le long d’une unique rue aux belles maisons colorées, datant du XVIIème siècle, jusqu’à une ravissante place bordée de bars et restaurants. Avec ses vieilles pierres préservées, Pasaia respire l’Histoire ! Pas étonnant quand on sait que c’est de ce petit port qu’un jour de 1777, Lafayette embarqua vers l’Amérique. C’est ici aussi que Victor Hugo s’arrêta en 1843, lors de son voyage à travers les Pyrénées. Le romancier, tombé sous le charme de Pasaia, qu’il décrit comme «  petit éden rayonnant », séjourna dans une belle demeure Renaissance, qui abrite aujourd’hui un musée dédié à l’écrivain