THE FLESHTONES + FRANÇOIS PREMIERS

Par L'Essentiel

THE FLESHTONES

Depuis leur création en 1976 dans le Queens, à New York, et leur gestation moite et alcoolisée dans des lieux légendaires tels que le CBGB, le Max’s Kansas City et le célèbre Club 57, The Fleshtones perpétuent leur propre marque de SUPER ROCK, un amalgame frénétique de garage punk et de soul, ponctué par le big beat,et qui se cristallise avec une majesté spectaculaire sur scène, leur sens du show les ayant maintenus sur la route pendant plus de quarante ans, adorés par un public dont l’amour pour eux frise la ferveur religieuse. Avec un son intemporel, saupoudré d’harmonies British Invasion et de touches de psychédélisme, les morceaux des Fleshtones ne sont pas des retours en arrière mais redonnent toute sa valeur au rock’n’roll primitif, additionné de leur style unique et de leur enthousiasme toujours renouvelé.

FRANÇOIS PREMIERS

La genèse de l’histoire remonte apparemment à une soirée bien arrosée. De Fixed Up à Asphalt Tuaregs, en passant par Roadrunners et Kitchenmen, François et François n’ont pas fait que démeubler le dernier étage. Ces deux-là ont d’abord noirci une page du Havre. 501 ans après avoir été fondée par le roi de France barbu, la ville portuaire du premier ministre danse aujourd’hui au son de la salamandre de nouveaux François Premiers. “Nutrisco & extinguo” (“Je nourris et j’éteins”) donc, mais c’est loin d’être tout. Partenaires en crime de la renaissance, François Pandolfi et François Lebas s’accordent autour d’influences essentiellement australiennes (The Saints, Sunnyboys), avant de revisiter leurs répertoires respectifs et d’en bâtir un ensemble. Oyez oh yeah! François Premiers inscrit un nouveau chapitre au grand livre havrais de vrai, avec des chansons qui se retrouveront un jour classées au patrimoine mondial du rock ’n’ roll bizarre et hérétique, car tel est notre plaisir.

Événements à venir dans catégorie Concert

1 2