Obey : 30 years of resistance

    Chargement de la carte…

    Date/heure
    Date(s) - 11 septembre 2020 Au 07 novembre 2020
    13:00 à 19:00

    Emplacement
    Spacejunk

    Catégories : A l'affiche

    Fer de lance du street art mondial, connu pour avoir réalisé le portait « HOPE » de Barack Obama, il partage depuis 30 ans sa critique politique et sociale grâce à ses interventions dans l’espace public. Il est considéré comme l’un des artistes les plus influents dans le milieu du Street Art Le début des années 2000 voit une évolution du travail de Shepard Fairey. L’artiste passe de la sérigraphie faite à la main et en petit tirage à la sérigraphie mécanique. André, en tant que personnage central de l’image, continue à apparaître de façon sporadique, mais l’étoile à 5 branches avec son visage est intégrée à quasiment toutes les œuvres. Les thèmes abordés par l’artiste s’élargissent, mais Shepard Fairey reste fidèle à ses valeurs de militant : politique en premier lieu, écologie en second.

    Shepard Fairey est né en 1970 à Charleston en Caroline du Sud, sur la côte Est des USA. Issu d’une famille aisée, il grandit avec la culture populaire de l’époque, le skate et la musique punk-rock. Après des études d’art à l’Université de Rhode Island au nord de NY, il s’y installe et crée un petit atelier de sérigraphie, pour pouvoir autofinancer son travail. Très vite Shepard prend conscience du pouvoir de l’intervention urbaine et écrit son manifeste sur sa démarche de collage d’autocollants en 1990. Ses campagnes d’affichage sauvage, reprenant toujours son personnage iconique André the Giant (un des plus grands catchers de l’époque, mais qui « arrive » sur les premiers autocollants de l’artiste par hasard), fleurissent dès les années 92, d’abord aux États-Unis puis de par le monde. Inspiré par le film Invasion Los Angeles (They Live) de John Carpenter, Shepard rajoute en 1995 le slogan OBEY sous le visage de son icône : le message devient plus clair et c’est le décollage médiatique en 98 pour l’artiste et son travail. L’œuvre de Shepard Fairey est dédiée à la technique de la sérigraphie et du pochoir. Elle est plus une réflexion sur notre société qu’une production directement issue des beaux-arts. « Le médium est le message », Shepard Fairey reprend l’idée du philosophe Marshall McLuhan sur la Théorie de la Communication, et la couple avec la répétition propre au tag, pour l’adapter à son projet. Après un bref passage par l’autocollant entre 1989 et 94, il colle de partout son personnage André the Giant sur des supports très visibles avec une telle énergie que son icône retient l’attention de beaucoup de ses contemporains. On retrouve André dans la pupille de Surveillance Eye. André devient la signature de Shepard Fairey.?? Les sérigraphies du tout début sont toutes tirées à la main par l’artiste et éditées à 100 exemplaires, désormais rares et dont peu restent en bon état. Avec le succès vient également progressivement des changements dans la technique et une expansion des sujets couverts. Les petites séries de sérigraphies qu’il réalise au début des années 1990 progressent rapidement en nombre et en tirage. En 1996, ses œuvres sont éditées à 100 exemplaires puis à 300 exemplaires en 2001, avant d’atteindre les 450 copies pour chaque œuvre à partir de 2008.

    SPACEJUNK | BAYONNE Du 11 septembre au 7 novembre 2020 35, rue Ste Catherine 64100 Bayonne – France Tel. +335 59 03 75 32 Email : bayonne@spacejunk.tv

    Événements à venir dans catégorie A l'affiche 1 2