Jean Dieuzaide

    Chargement de la carte…

    Date/heure
    Date(s) - 27 août 2022 Au 28 août 2022
    Toute la journée

    Emplacement
    Ville de Pau

    Catégories : Exposition

    Pour lutter contre le quotidien et s’en faire un allié, Jean Dieuzaide a choisi la photographie. Reportage, portrait, studio, architecture, photos aériennes, industrie, natures mortes : tout fut prétexte à faire des images. L’homme s’est situé avec aisance au croisement de tous ces sujets : l’expression d’un visage appelant un portrait pendant un reportage industriel… la situation cocasse d’une prise de vue de studio devenant une image surréaliste… l’intérieur d’une église romane un simple jeu de lumière fervente…la scène d’un marché ordinaire une critique sociale… la vue d’un fruit séché une interrogation sur notre condition mortelle…
    Cette ampleur de regards fonde sa différence avec les photographes de sa génération. Mais avant tout, c’est l’Homme dans sa très grande diversité qui fut pour Jean Dieuzaide le sujet essentiel. Depuis le début, il a eu cette volonté de témoigner de la valeur des êtres ou des traces qu’ils ont laissées. Avec application il a toujours cherché à rendre hommage. Posant son regard d’un bout à l’autre du monde des êtres et des choses simples. À la recherche sans fin de la lumière qui saurait dire au mieux toute la noblesse. En quête sans relâche de la vérité ordinaire, des rencontres de chaque jour.» Michel Dieuzaide

    Jean Dieuzaide (1921 – 2003) consacra 60 années de sa vie à la photographie.
    Entré par hasard dans cette profession, alors qu’il désirait être pilote d’avion, il gagne sa renommée en photographiant la Libération de Toulouse et réalise le premier portrait officiel du Général de Gaulle. Il devint reporter pour le presse sous le pseudonyme de « Yan », puis illustrateur de livres de voyage (sur l’Espagne, le Portugal, la Turquie …), spécialiste de l’Art Roman, mais aussi photographe pour l’industrie et la publicité. Il est honoré par le prix Niépce en 1955 (le premier à l’obtenir, avant Robert Doisneau) et le prix Nadar en 1961.
    Militant pour la reconnaissance de la photographie, il participa à la création des Rencontres d’Arles et créa en 1974, à Toulouse, la Galerie du Château d’Eau, premier lieu en France consacré à la photographie où seront exposés les plus grands photographes du monde.
    Si l’histoire eût tôt fait de le classer dans les « photographes humanistes » à cause de
    ses images des années 50/60, sa veine créatrice le conduira à inventer des images uniques, sans négatif ni appareil, les Centrichimigrammes. A la fin de sa vie, il prenait plaisir à réaliser en studio des compositions de natures mortes, dans des lumières
    très élaborées et en apportant un soin particulier à la réalisation des tirages.
    L’ œuvre de Jean Dieuzaide reste exceptionnelle par sa qualité et par la diversité des thèmes abordés. L’exposition proposera un parcours exhaustif sur son œuvre qui,
    malgré la notoriété dont elle est l’objet, reste à découvrir.

    Le Parvis est une salle d’exposition dédiée à la photographie contemporaine, à Pau (64). L’entrée est gratuite. 
    Son originalité : Le Parvis est situé au cœur d’un centre commercial. Les expositions changent tous les 3 mois. La prochaine expo, en septembre, sera consacrée aux photographies de l’Ukraine du grand photographe reporter Eric Bouvet.
    Événements à venir dans catégorie Exposition 1 2 3 4