V’la le printemps, on se bouge!

Les après-midi sous le plaid avec un bon chocolat chaud, c’est parfait pour l’hiver. Mais avec l’allongement des journées, la renaissance de la nature et l’apparition du soleil, il est temps de sortir de sa tanière pour profiter des joies printanières. Adios le canapé, on prend volontairement la porte afin de s’aérer les bronches et l’esprit.
À fond la forme
Le froid a eu raison de nos bonnes résolutions, pas de honte à avoir. Le sport, on peut s’y mettre toute l’année. On chausse ses baskets, on enfourche sa selle, et nous voici cavalant le long de la mer ou en forêt. Chacun reprend à son rythme, le tout est de ne pas s’écœurer et surtout, d’être régulier. Et pour les jours pluvieux, les opérations de dérouillage peuvent avoir lieu en intérieur?; en salle ou même chez soi. Tranquillement, on retrouve la forme et on redonne du tonus à son corps avant d’enfiler son maillot de bain.
S’aventurer dans la montagne
Les paysages sont souvent encore plus beaux lorsqu’ils sont admirés d’en haut. Cela tombe bien car plusieurs randonnées accessibles à tous, offrent de magnifiques panoramas sans trop se fatiguer. Certaines sont praticables par des débutants et peuvent même être entreprises en famille. À titre d’exemple, les Trois Couronnes (le premier pic) ou les sentiers de Notre-Dame de Guadalupe offrent un excellent rapport effort / plaisir. Une fois qu’on a commencé, on en veut encore et les possibilités sont presque infinies. C’est bien connu, la montagne ça vous gagne?!

©Yannick Revel

Quand on partait sur les chemins…
Pour faire de l’exercice physique tout en contribuant au bien-être environnemental, le vélo c’est tout bon. Le temps d’une balade dominicale ou pour les déplacements quotidiens, la bicyclette est le mode de transport durable, efficace pour la santé comme pour le moral. Pour s’équiper, le bon plan est à l’association Txirrind’Ola à Bayonne. Ils réparent et recyclent des vieux vélos pour les remettre en service à prix tout doux. Pour ceux qui ont un budget plus extensible, et qui veulent un petit coup de pouce dans l’ascension des côtes, l’agglomération Pays Basque verse des aides pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique.
De l’autre côté des Pyrénées
À tout moment de l’année, San Sebastian «?is always a good idea?». La Concha n’attend point les soirs d’été pour s’animer et on l’apprécie encore plus avant la cohue estivale. Hors de la capitale guipuzkoane, on pourra aussi (re)découvrir Bilbao le temps d’un week-end, marcher sur l’époustouflant site de Gaztelugatxe, s’émerveiller devant la haute couture de Balenciaga à Getaria, se laisser surprendre par l’atypique Vitoria… Là-aussi le choix est varié et ne nécessite pas plus de deux heures de voiture.
S’envoler en vacances
Impossible d’attendre l’été pour prendre des vacances?? Voici un bon plan pour les impatients. La semaine sainte (du 14 au 20?avril) est un pic touristique en Espagne. Quant à la semaine suivante, c’est un gros creux au cours duquel les offres de séjour sont souvent bradées faute de voyageurs. Les affaires sont donc à saisir au départ de l’Espagne vers les Baléares, les Canaries ou l’Amérique latine. Camarero, un mojito por favor?!
Une toile à prix réduit
Pas question de se laisser miner les jours de pluie. Bien au contraire, on en profite pour se réfugier dans les salles obscures. D’autant plus que les 17, 18 et 19?mars, le Printemps du Cinéma permet d’assister à toutes les séances pour un tarif unique de 4?€. L’occasion de voir les très attendus Captain Marvel (super héros), Stan & Ollie (biopic sur Laurel et Hardy), Convoi Exceptionnel (duo comique Clavier – Depardieu), ou encore l’angoissant Us.
À la recherche du chocolat
Si Bayonne est la capitale du chocolat, c’est pourtant vers Biarritz que l’on se dirige pour le dimanche de Pâques. On scrute, on se courbe, on s’accroupit pour débusquer les 50?000 œufs cachés dans les parcs de la cité balnéaire. À 11?heures pétantes, des hordes d’enfants galopent dans tous les sens avec les yeux pétillants. Pendant que les parents dégustent l’omelette, ils tentent de remplir leur panier. Fiers comme un chercheur d’or qui aurait trouvé la pépite de sa vie.
Inauguration de la saison des fêtes
Avant ou après la chasse aux œufs, le week-end de Pâques est aussi le traditionnel rendez-vous de la Foire au Jambon. Bien plus qu’une ode à la cuisse de cochon, l’événement est l’occasion pour tous de se réunir à nouveau à l’extérieur. On ressort pour trinquer sur les bords de Nive et pour donner le coup d’envoi de la saison. À partir de là, plus un seul week-end ne se déroulera sans une ou plusieurs fêtes de village ou de quartier..
Faire le vide
Le grand ménage de printemps mène souvent à la case débarras. Plutôt que de jeter, autant participer à un des vide-greniers qui redémarrent en cette saison. L’occasion de retrouver un peu de place, de gagner quelques euros et de faire des heureux en croisant des acquéreurs contents d’acheter ce que l’on ne veut plus. Voilà plus de trente ans que les vide-greniers font partie de nos vies, et le concept colle plus que jamais avec l’air du temps. Un classique qui avait fait siens (bien avant que ce ne soit la mode) les préceptes de l’économie circulaire.
Réinvestir son extérieur
Pour ceux qui ont la chance d’avoir un jardin et/ou une terrasse, il est temps de réaménager son espace de vie de plein air. Laissé en jachère pendant plusieurs mois, l’extérieur ne demande qu’à revivre pour recevoir les premières caresses ensoleillées. Ce n’est pas parce que c’est dehors, qu’il ne faut pas en prendre soin. Alors on s’aménage un petit coin qui donne envie de se poser pour une pause-café et UV. Allez, on se retrousse les manches, tout doit être impeccable avant la remise en service de la plancha.
Car printanier rime avec jardinier
Rayons de soleil et giboulées, de l’eau et de la lumière, le mois de mars est propice pour exercer sa main verte. Alors on sort pelle et bêcheuse pour planter salades, betteraves, artichauts et fraisiers. Ne pas avoir de jardin ne constitue plus une excuse. Alors qu’est ce qu’on attend pour mettre en place nos plantes aromatiques préférées?? Une jardinière et c’est parti?! Dans quelques semaines, basilic, menthe, persil, thym viendront accommoder nos petits plats et nos cocktails.

Par Yannick Revel