Antigone, à corps perdus

Les êtres humains se racontent des histoires depuis la nuit des temps, pour se rassembler, pour rêver, pour grandir, pour inventer comment vivre ensemble.
Lorsque Sophocle crée Antigone, l’opposition entre l’obstination du roi Créon et l’intransigeance d’Antigone lui permet d’alimenter la réflexion des citoyens sur le pouvoir et ses abus.
Au rythme d’un sablier et au sein d’un hémicycle, trois comédiennes d’aujourd’hui tour à tour personnage ou chœur de l’histoire, chantent, jouent et nous racontent cette tragédie.
Antigone traverse le temps et les frontières, et vient interroger constamment la quête des peuples pour une société plus juste. A l’heure où le dialogue entre populations et gouvernements se rompt, que reste-t-il aujourd’hui de la notion de démocratie? »
Avec son adaptation Antigone, à corps perdus, le Théâtre des Chimères se veut passeur de cette histoire.

D’après Sophocle
Adaptation et mise en scène collective :
Sophie Bancon, Catherine Mouriec, Patxi Uzcudun
Écriture, dramaturgie : Patxi Uzcudun
Jeu : Sophie Bancon, Marine Marty, Catherine Mouriec
Création sonore : Karina Ketz
Création lumière : Jean-Louis Larcebeau
Scénographie : La Fabrique affamée
Création et accompagnement chants : Manon Irigoyen
Photo : Guy Labadens
Production : Théâtre des Chimères – Coproduction : Ville d’Hendaye
HASPARREN Parc Eihartzea – Festival En Création organisé par La Fabrique Affamée
Mardi 11 juin – 20h00

Participation libre à partir de 3€+d’infos & résa : 07 68 72 27 71