ANTIGONE, À CORPS PERDUS

Au rythme d’un sablier et au sein d’un hémicycle, trois comédiennes d’aujourd’hui tour à tour personnage ou chœur de l’histoire, chantent, jouent et racontent la tragédie d’Antigone. D’après le texte de Sophocle, avec des résonances actuelles, ce personnage traverse le temps et les frontières et vient interroger la quête des peuples pour une société plus juste. Le Théâtre des Chimères devient passeur de cette histoire dans Antigone, à corps perdus.

Les 25, 26?janvier, 1er et 2?février à 20?h?30, les 27?janvier et 3?février à 17?h
Biarritz / Les Découvertes  www.theatre-des-chimeres.com