Les Landes, le naturel taille XL

Les Landes misent sur l’immensité de ses plages océaniques et de sa forêt de pins pour attirer les touristes par milliers, qui aiment avant tout les grands espaces, la nature et la liberté (amen)!

«Les Landes, le naturel taille XL» énonce le slogan! Et c’est vrai que le comité du tourisme des Landes (CDT) a des raisons de mettre en avant son littoral, 106 kilomètres de sable fin et blond que la France en général, et le voisin basque en particulier, avec ses 30 bornes de côtes accidentées, lui envie.
De Biscarrosse à Tarnos, la West coast landaise est la plus longue plage de sable blanc du pays. Un littoral au charme brut, sans fard, très peu urbanisé où l’océan peut répandre ses rouleaux puissants, été comme hiver, face aux dunes, forêts et lacs, qui jalonnent la côte sauvage.
Les plages landaises, si immenses soient-elles, font le plein l’été de touristes à la recherche de grands espaces et de sérénité, même si l’océan doit s’apprivoiser. «On choisit les Landes pour des vacances au grand air et ne pas se retrouver serviette contre serviette comme sur la Grande plage de… Biarritz!» confie non sans espièglerie, Marylis Cazaubieilh en charge de la presse au CDT40.
Les Landes et la Côte basque se partagent pourtant toujours ce cliché de la Californie de l’Europe, que l’on arpente sous le soleil en camping-car ou combi-Volkswagen à la recherche du spot de surf parfait ou de la cabane en bois perchée dans les arbres! Ce no man’s Landes n’a pas de grandes villes littorales, comme plus au sud, difficile donc de s’imaginer à Venice Beach, mais les 15 stations balnéaires landaises – dont les plus connues sont Hossegor, Capbreton, Seignosse, Biscarrosse, Mimizan ou Moliets–offrent une diversité de sites et de réserves naturelles exceptionnelle. Avec, par rapport à Biarritz, les pins en plus.

Les Landais amoureux de la forêt
Le département 40 joue beaucoup d’ailleurs sur les pins, verts toute l’année, au même titre que les plages, la nature XL donc pour vendre sa destination. Les Landais pur résine de pin vivent en harmonie avec la nature, et non le contraire, et improvisent, au fil des saisons, marche dans les bois, avec ou sans échasse, sieste au chant des cigales, promenades dans les réserves naturelles ou bain de forêt. Le touriste éclairé pourra lui aussi trouver son plaisir dans ce poumon vert qui borde l’océan iodé –que la tempête du siècle (Klaus, en 2009) même en jetant au sol plus de 50% des pins maritimes, n’a pas mise à terre–pour se reconnecter à dame nature et effectuer le plein d’énergie.
L’Homme stressé pourra retrouver la sérénité dans ces Landes éternelles, ode au tourisme vert et durable, afin de revenir à l’essentiel. Et s’inspirer de ce mode de vie tout en douceur, où il n’y a pas trace d’un métro sauf à Tarnos où se trouve une…plage éponyme. Ici, du marais d’Orx à la réserve naturelle d’Arjuzanx jusqu’au lac de Cazaux Sanguinet en passant par la vallée de la Leyre, le Landais ne connaît pas le stress. Une vie relax et simple en mode slow motion que le Basque bondissant, parfois, lui jalouse, surtout au cœur de l’été, au pic de la saison touristique. Car dans les Landes, en juillet et en août, on respire encore…

Les Landes, cinq spots cool et sauvages

  1. Étang de Cazaux et de Sanguinet: À la limite de la Gironde, se trouve le deuxième plus grand lac français avec ses 5600 hectares entourés de verdure et de pins.
  2. Mimizan plage: Avec ses 10km de sable fin, la perle de la Côte d’Argent est le paradis des familles avec six plages surveillées dont celle du Courant à l’abri des vagues.
  3. Lac de Léon: Un spot familial pour passer une journée de détente à moindre coût et profiter des pistes cyclables sous les pins.
  4. Le courant d’Huchet: Un lieu magique où la coulée végétale rencontre la dune dans un vaste delta toujours changeant. On l’appelle la petite Amazonie des Landes.
  5. Seignoss –Hossegor–Capbreton:Le triptyque du sud des Landes, capitale du surf way of life, attire chaque été une clientèle jeune, cool et stylée.

Nos meilleures adresses à Capbreton
Voici nos bonnes adresses du (seul) port de pêche landais où le poisson tient le beau rôle: MB pour Marc Buffet, «le» chef de la station; la Maison Goustut du cuisinier expérimenté (ex-Jean des Sables) Patrice Lubet, qui s’est reconverti en un superbe traiteur marin et végétal (poulpe, merlu, thon blanc fumé, fromage de tête de merlu) et le Fou à pieds rouges.

En lire davantage dans «Pays basque, Landes?: le guide idéal» par Christophe Berliocchi, Atlantica, édition 2019, en vente dans toutes les librairies et sur le site atlantica.fr